Vittorio Franceschi
BIOGRAPHIE

Auteur, acteur, metteur en scène, Vittorio Franceschi, après ses premières expériences de cabaret-théâtre au début des années soixante avec Come siam bravi quaggiù, (Comme nous sommes courageux ici-bas) et Resta così o sistema solare (Reste comme ça ou système solaire) écrits en collaboration avec Sandro Bajini et représentés au Théâtre Gerolamo de Milan, à la Ribalta de Bologna, au Duse de Genova et au Nuovo de Trieste, a travaillé logtemps au théâtre Stable de Trieste où a été montée en 1964 sa première pièce: Pinocchio minore - favola perbene con burattini di carne (Pinocchio mineur, fable bien pensante avec pantins en chair et en os) et en I966 Gorizia 1916, documentario per il teatro sulla prima guerra mondiale (documentaire pour le théâtre sur la première guerre mondiale).
En 1968, avec Dario Fo et Franca Rame, il fait partie des fondateurs de l'association Nuova Scena  qui propose un circuit de théâtre alternatif, premier pas vers une décentralisation théâtrale qui, à partir de là, commencera à intéresser la majeure partie des régions italiennes, des dizaines de communes, et les principaux Théâtres Stables. Après le départ de l'association de Dario Fo et Franca Rame pour divergences politiques (1970), il reste à la tête de Nuova Scena jusqu'en I981, et transfère le siège de l'association de Milan à Bologne, la transformant en coopérative. Parmi les textes représentés ces années là, on peut citer: Un sogno di sinistra (Un songe de gauche) dont il assure aussi la mise en scène, 1969) La ballata dello spettro (La ballade du spectre, 1974) et L'Amleto non si può fare (On ne peut pas jouer Hamlet, 1976), montés par Francesco Macedonio.

Vittorio Franceschi (photeaux Di Cola)
Ensuite, il travaille à la dramaturgie de Monologo in briciole (Monologues en miettes) collage de textes extraits de l'oeuvre narrative de Cesare Zavattini (Asti-Teatro, I984), et de Beckett-concerto, collage de textes tirés de l'oeuvre narrative et poétique de Samuel Beckett, en collaboration avec Guido Davido Bonino (Asti-Teatro, I987).

Vittorio Franceschi dans le film "Scacco pazzo"
En 1991, sa pièce Scacco pazzo (L'Echec fou) a été coproduite par les théâtres Stables de Bologne et de Trieste dans la mise en scène de Nanni Loy. En 1992, Jack l'Eventreur a été coproduit par les Théâtres Stables de Bologne et de Trieste, et représentés en Première mondiale au Festival des Deux Mondes de Spolète dans une mise en scène de Nanni Garella. En 1996  il assure la mise en scène de sa pièce Ordine d'arrivo (Ordre d'arrivée) pour le Théâtre Stable de Gênes et, en I999, il écrit Cabaret da viaggio (Cabaret de voyage) dont il assure la mise en scène pour le Teatro Due de Rome. Toujours en 1999, sa pièce L'uomo che mangiava i coriandoli, (L'homme qui mangeait les confettis) a été montée en Allemagne au "Südthüringisches Staatstheater Meininger Theater" de Meiningen, dans la mise en scène de Axel Richter. La pièce Scacco pazzo a été représentée en France et en Allemagne, en Russie, en Ecosse en Pologne et en Suisse.

Vittorio Franceschi (photeaux Di Cola)
En qualité d'acteur, il a travaillé dans les principaux Théâtres Stables italiens (Rome, Gênes, Turin, Bologne, Trieste, Bolzano et au Piccolo de Milan); avec la comédie de Genève et avec la compagnie Glauco Mauri. Parmi ses interprétations les plus significatives, on peut citer: Il Reduce (Le Vétéran) du Parlamento (Parlerie) de Ruzante, 1975 et Tartuffe  de la comédie homonyme de Molière, 1978, tous deux produits par Nuova Scena avec la mise en scène de Francesco Macedonio; Oedipe, dans Oedipe roi de Sophocle mise en scène Benno Besson, ATER-ERT / Festival des Deux Mondes de Spolète, 1980; Godson, (Das Kapital) de Curzio Malaparte mise en scène Franco Giraldi, Théâtre Stable du Frioul/Venise-Giulia, 1981; Le Roi Hyrkano IV (La pieuvre de Wiktiewicz), mise en scène Giovanni Pampiglione, (Festival des Deux Mondes de Spolète, 1982); Robespierre (L'affaire Danton de Stanislawa Przybyszewska, mise en scène Andrzej Wajda) et Pécuchet (Bouvard et Pécuchet de Tullio Kezich et Luigi Squarzina, d'après Gustave Flaubert), mise en scène Giovanni Pampiglione, tous deux en I983 pour le Théâtre Stable du Frioul/Venise-Giulia. Durant la saison I983-84, il a joué en langue française à la Comédie de Genève le rôle de Bassà dans Il delirio dell'oste Bassà (Le délire du tavernier Bassà) de Rosso di San Secondo (décors, costumes et mise en scène Ezio Toffolutti et Renato Padoan) et celui du Roi Tartaglia dans l'Oiseau vert,  mise en scène et texte de Benno Besson d'après Carlo Gozzi, masques de Werner Strub. Revenu en Italie, il a interprété les rôles de Gloucester (Le Roi Lear de Shakespeare mise en scène Glauco Mauri, 1984); celui  de Rousseline dans Mille francs de récompense de Victor Hugo, mise en scène Benno Besson, Théâtre Stable de Gênes,1991); de Pierre-de-Touche (Comme il vous plaira  de Shakespeare, mise en scène Marco Sciaccaluga au Théâtre Romain de Vérone, I992); de Hauk-Sendorf (L'affaire Makropoulos  de Karel Capek, mise en scène Luca Ronconi, Théâtre Stable de Gênes et Théâtre Stable de Turin, 1993); de Giovanni Pascoli (Une année dans la vie de Giovanni Pascoli de Melania Mazzucco et Luigi Chierici, mise en scène Walter Pagliaro, Théâtre Stable de Turin, I994); de Chabielski (Ivanov de Tchékhov), mise en scène Marco Sciaccaluga, Théâtre Stable de Gênes, 1996; de Nicolas Triletzki (Platonov) de Tchékhov, mise en scène de Gabriele Lavia, Théâtre Stable de Turin, 1997; de Sampognetta (Ce soir on improvise de Luigi Pirandello), mise en scène Luca Ronconi, Théâtre de Rome, 1998, puis Théâtre de l'Europe à Paris). A Rome, dans le cadre du Projet Sophocle - Colisée 2000, réouvert aux spectacles pour l'occasion, il a interprété le rôle de Oedipe dans Oedipe à Colone de Sophocle, (réalisation Walter Le Moli) musique de Mendelssohn, orchestre et choeurs de la jeune formation de Sainte Cécile sous la direction de Jonathan  Webb.
De plus, il a travaillé avec des metteurs en scène tels que Aldo Trionfo, Eriprando Visconti, Luciano Damiani, Mario Missiroli et Piero Maccarinelli.

Vittorio Franceschi est Directeur et Professeur de l'Ecole de Théâtre "Alessandra Galante Garrone" de Bologne, Italie.


Vittorio Franceschi (photeaux Mura)
Photeaux: Elena Russi (home e top page) - Tommaso Le Pera - Studio Pym, Bologna
Sergio Raneri - Gerardo Di Cola - Gianfranco Mura.
Prix

1976 - Prix Riccione/ATER  pour  l'Amleto non si può fare.

1983 - Distinction Saint-Vincent pour l'interprétation du rôle de Robespierre dans L'affaire Danton  de Stanislawa Przybyszewska, mise en scène Andrzej Wajda.

1990 - Premier Prix au Concours IDI (Institut du Drame Italien), décerné aux nouveaux textes non représentés pour Scacco pazzo (L'Echec fou).

1992 - Prix IDI pour la meilleure nouveauté italienne représentée en I991 pour Scacco pazzo (L'Echec fou).

1992 - Prix Maschera con Lauro d'oro (Masque et laurier d'or) pour l'interprétation du personnage de Valerio dans Scacco pazzo (l'Echec fou),  mise en scène Nanni Loy.

1992 - Prix Taormina Arte  pour Scacco pazzo (l'Echec fou). 

1992 - Prix Billet d'or AGIS  pour Scacco pazzo, (l'Echec fou). 

1997 - Prix spécial du jury, Prix Riccione pour le théâtre pour sa pièce La regina dei cappelli (La reine des chapeaux). 

1999 - Prix Ubu pour l'interprétation du rôle de Sampognetta dans Questa sera si recita a soggetto (Ce soir on improvise) de Pirandello, mise en scène Luca Ronconi.

2004 - Prix “Enrico Maria Salerno” pour sa pièce “Il sorriso di Daphne”.

2006 - Prix “Hystrio” pour la dramaturgie.

2006 - Prix “ETI - Olimpic du Théàtre” pour sa pièce “Il sorriso di Daphne”.

2006 - Prix Ubu 2006 pour sa pièce “Il sorriso di Daphne”.

2009 - Prix "Nettuno d'oro" de la Ville de Bologna.

2009 - Prix de la Critique pour "A corpo morto".

2010 - Prix “Ubu” pour le spectacle “Fin de Partie” de Samuel Beckett (role: Hamm, mise en scène: Massimo Castri).

2011 - “Alabarda d’oro” pour le spectacle “Fin de Partie”.

2014 - "Prix Volponi", Casadeipensieri, Bologne.



 
Vittorio Franceschi et Cesare Zavattini pendant la lecture de "Monologo in briciole", de Vittorio Franceschi, depuis l'oeuvre de Cesare Zavattini, 1982.

 VITTORIO FRANCESCHI: SAISON 2016



 
Vittorio Franceschi | e-mail: vittoriofranceschi@libero.it | TEXTES | HOME
.